A propos de moi

Mon parcours professionnel atypique m’amène jours d’aujourd’hui à retourner sur les bancs de l’école…  J’ai commencé à travailler dans un supermarché pour finalement continuer au sein du Syndicat Mixte de l’Angoumois (structure hébergée dans les locaux de la Communauté d’Agglomération de GrandAngoulême qui sera dissoute au 31 décembre 2016) afin de créer une dynamique collective et pérenne pour le développement du réseau des communes signataires de la charte « Bien manger à l’école, c’est l’affaire de ma commune ».

Du haut de la jeunesse que je représente, j’ai l’intime conviction que la politique n’est pas seulement faite pour les « vieux ». Etre jeune ne veut pas forcément dire être gamin et irresponsable ! De plus en plus de démocraties dans le monde mesurent la force de proposition, et le regard neuf que représentent les jeunes. Même si toute décision finale revient quasiment toujours aux plus mûrs et aux plus expérimentés…

Pendant bien longtemps, la doctrine du “cause toujours tu mʼintéresses” était de mise : on consultait les gens pour leur faire plaisir et leur donner de lʼimportance, mais la plupart du temps, les décisions étaient déjà prises et on hochait poliment la tête en écoutant dʼune oreille les belles idées des citoyens-conseillers.
Soyons clairs : si les jeunes sont parfois dégoûtés de la politique cʼest souvent dʼune part parce quʼils sʼen sentent exclus (alors quʼon leur a fait croire pendant des années quʼils avaient vraiment leur mot à dire), et dʼautre part parce que le sens de ce mot est mal interprété. Il désigne avant tout “la gestion de la ville” au sens large, au sens romain du terme.
En bref, la politique cʼest organiser la vie en société et faire évoluer le bien-être de tous et de chacun. Cʼest une activité noble, malheureusement dénaturée par des querelles partisanes, mais ce débat parfois violent fait aussi partie du “jeu démocratique” et imaginez une société où tout le monde serait dʼaccord avec tout le monde, ce serait mortellement déprimant !
Vous avez sûrement entendu parler de “démocratie participative” : ça veut dire quʼon fait participer des personnes non élues à une réflexion sur des sujets de société et quʼon leur demande donc de sʼinvestir plutôt que de subir passivement des décisions prises par une poignée de représentants.

Il nʼy a jamais trop dʼidées et de propositions. La société est un être en mouvement, constamment en quête de perfectionnement dans de très nombreux domaines. Depuis quelques années, on a compris quʼil était temps de ne plus sʼextasier devant les idées géniales dʼindividus isolés, mais au contraire de donner la parole au plus tôt à ces novateurs afin quʼils partagent leur talent et le mette au service de tous.

Tous Unis pour le Canton d&... |
Bourgoin-Jallieu : Unis et ... |
La presse d'opinion su... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques pour préparer le...
| Fillon pour les primaires à...
| Le Parti de la France - Alp...